Le sacrement des malades – 11 février 2018

Le sacrement des malades est signe de la tendresse et de la miséricorde de Dieu. Comme tout sacrement, il est rencontre du Seigneur qui relie notre vie à la sienne.

Le Christ lui-même, par l’Eglise, se fait proche de la personne qui vit un temps d’épreuve ou de maladie. Ce sacrement apporte un réconfort dans la souffrance, un soutien dans l’épreuve, la Paix du Seigneur Ressuscité.

 « L’un de vous est malade ? Qu’il appelle les Anciens en fonction dans l’Église : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon. » (Lettre de Jacques 5,14-15).

Ce sacrement est-il pour moi ? Maintenant ?

  • ma santé commence à être sérieusement atteinte par la maladie ou la vieillesse,
  • j’apprends que j’ai une maladie grave, même à évolution lente,
  • je vais subir une opération risquée,
  • je vis un temps de convalescence très long et quelquefois je perds courage,
  • je suis malade de cette maladie, la dépression, si souvent mal comprise.

Ce sacrement, dans une démarche de toute la communauté, sera proposé à tous ceux qui le désirent au cours des messes du dimanche 11 février à 10 h 30 en l’église de Meulan et de Triel.

Pour Meulan, la préparation au sacrement aura lieu le samedi 3 février de 11 heures à 12 heures au presbytère de Meulan avec le père Baudoin.

Pour Triel contacter le presbytère au 01 39 70 61 19.

Extrait les Echos de Meulan – n°557