Association paroissiale de Juziers – Repas solidarité

… pour offrir un nouveau visage au petit Junior du Congo RDC

C’est le 19eme repas Solidarité organisé par l’association paroissiale de Juziers. A ce repas, avec cent dix convives, nous avons eu le plaisir d’avoir parmi nous le maire et un grand nombre de conseillers ainsi que le père Baudoin, prêtre du secteur paroissial résidant à Meulan. L’année précédente, le bénéfice de 1 700 € avait été versé à la Caritas du Congo RDC pour la construction de quatre maisons à Itipo pour accueillir des familles très pauvres. C’est le docteur Demoinet en mission dans ce village qui nous avait alertés. Cette année, notre aide continue pour des enfants d’Itipo, très atteints par des accidents ménagers et particulièrement pour Junior qui n’a plus de visage suite à un incendie.

Le docteur Demoinet n’a pas pu présenter cette action lui-même et c’est Louis qui a pris le relais, en communiquant quelques informations sur la République Démocratique du Congo : 10 fois plus grande que la France, 81 millions d’habitants avec 4 fois plus de population en 50 ans, des richesses accaparées par la corruption et les multinationales, 87% de la population vivant dans la pauvreté, 4 millions de victimes de guerre civile et 500 000 femmes et enfants victimes de viol. De plus, ce pays a été frappé par l’Ebola en 2018 avec trois centres d’épidémie dont Itipo. L’Ebola est très contagieux et les soignants malgré les précautions prises décédaient aussi. C’est dans ce contexte que le docteur Demoinet a rencontré des familles décimées mais aussi de nombreux enfants qui ont eu des accidents domestiques graves dont Nadia, Moïse et Junior.

Dans le lot des souffrances, il est bon de voir comment Moïse est redevenu un enfant presque normal. A 2 ans, il a bu de la soude caustique pensant être de l’eau. Les sœurs de Caritas l’ont maintenu en vie avec des perfusions et du lait thérapeutique. Le docteur Demoinet s’est alors engagé à trouver une solution avec l’aide des sœurs. Il était nécessaire de faire une chirurgie lourde à Abidjan, après avoir fait une radio à Kinshasa. Mais pour supporter ces interventions lourdes, il était indispensable que Moïse prenne du poids. Le docteur Demoinet a acheté de la nourriture pour cette famille et Moïse a gagné 5 kg ; c’est ainsi que l’opération a pu être réalisée avec succès. On peut imaginer les difficultés de financement et de transport, Itipo étant loin de tout. Bravo au « french doctor » ! Une photo nous a montré Moïse, tout sourire, dans les bras du docteur. Sa famille s’est vue attribuer une des maisons construites avec l’argent du dernier repas de solidarité.

Venons-en au cas de Junior ; ce petit garçon de 7 ans a eu le visage complètement brûlé par un liquide chaud. Il a été soigné par les sœurs de Caritas qui lui ont fait des pansements tous les jours. Il n’a plus de visage, plus de nez, plus de bouche et plus d’oreilles. Il n’a qu’un seul œil et plus de peau sur le visage. C’est une image inhumaine pour un enfant qui voit, entend et parle. La première fois que le docteur Demoinet l’a rencontré, ce fut une réaction de recul, de peur. Mais on est vite conquis par ses côtés attendrissants et charmeurs. Il fallait faire quelque chose pour ce garçonnet afin qu’il puisse retrouver un visage. Le docteur Demoinet a contacté les plus grands spécialistes pour la reconstruction du visage. Le professeur Quassemyar de l’hôpital Trousseau a accepté de faire cette opération délicate avec une équipe importante. Ce sera une première étape. Encore faut-il récolter 25 000 euros, trouver une famille d’accueil pour Junior et sa tante. Les billets d’avion sont pris en charge par Caritas. Pour info, Junior n’aurait jamais dû survivre à ses blessures ; son cas est probablement une première mondiale. Nous vous tiendrons au courant de l’opération.

Le docteur Demoinet nous signale que des dons individuels peuvent être faits. C’est le Rotary Club de Meulan qui gère le budget ; les chèques sont libellés à l’ordre du Rotary Club en précisant « opération Junior – docteur Demoinet » et peuvent être adressés à ce dernier, 71 rue Danielle Casanova 78440 Gargenville. Il n’est pas délivré de reçu fiscal.

Nous souhaitons pour Junior, que ces grandes interventions chirurgicales soient couronnées de succès.

Helga et Louis Abecassis,

Extrait des Echos de Meulan n°579