Lettre à la paroisse

Triel-sur-Seine, le 1 juillet 2020

                                               Chers amis,

            La période que nous venons de vivre nous a tous bousculés, et cela explique sans doute cette fébrilité ambiante un peu généralisée dont nous faisons aujourd’hui l’expérience, dans la rue, au travail, à l’école, dans nos associations et aussi en paroisse. Beaucoup sans doute se disent que tout ira mieux en septembre et que, l’été passé, tout reprendra son cours normal, chacun à ses activités, ressortant enfin librement de chez soi.

            Je ne vous cache pas que c’est véritablement ce que je nous souhaite à chacun, car l’homme est d’abord un être de relations qui ne saurait se satisfaire de lui-même ni d’un horizon de vie qui le limiterait aux quatre murs de sa propre maison.

            Nous savons bien, nous chrétiens, que la vie se reçoit et se transmet, que nous ne nous sommes pas constitués nous-mêmes tels que nous sommes. Et c’est le sens même du trésor de la foi que Jésus confie au groupe des Douze et qui constitue cette communauté de vie que nous appelons Eglise. Le « nous » reste bien dans toutes nos prières et dans toutes nos liturgies, le pronom qui résume bien à lui tout seul la seule manière juste d’être chrétien et fils de Dieu. C’est la valeur même de notre témoignage et donc de la transmission de la foi qui est en jeu, puisque c’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que l’on verra que vous êtes mes disciples. A nous donc de faire ressusciter avec le Christ ce « nous » qui nous constitue. Et de reprendre rapidement notre place au coeur de la communauté pour porter au monde lumière et espérance, paix et joie, justice et miséricorde. Si nous nous taisons, les pierres crieront.

            A la rentrée, il faudra que nous soyons tous mobilisés, pour que tous les enfants puissent découvrir au catéchisme combien Dieu est amour, pour que tous les adolescents puissent enraciner leur vie dans le Christ à l’aumônerie, pour que toutes les familles venant demander le baptême pour leur enfant et tous les couples venant demander à l’église le sacrement de mariage soient accompagnés au mieux dans ces étapes si importantes et décisives de leur vie, pour que toutes les familles en deuil soient accompagnées dans l’espérance du pardon des péchés et de la résurrection des morts, pour que le service de l’adoration eucharistique permette à tous de venir faire reposer son coeur auprès de celui du Seigneur et d’aller boire à la source de vie, pour que les servants et les servantes, les animateurs de chants et les musiciens découvrent dans la belle liturgie l’un des plus beaux moyens d’unir le coeur des hommes à celui de Dieu, pour que les équipes de la kermesse et des dimanches en paroisse contribuent à forger entre nous un esprit de communauté missionnaire.

            Plus que jamais, nous aurons besoin de tous, et de la mobilisation de chacun, même modeste ou ponctuelle. Les appels de l’Esprit sont nombreux. Saurons-nous les entendre, et y répondre ? Pour la gloire de Dieu et le salut du monde !

            Pour nous aider dans cette dynamique, nous avons choisi avec l’Equipe d’Animation Paroissiale de réunir l’ensemble de notre communauté au cours de deux assemblées paroissiales (en novembre et en janvier) qui seront l’occasion d’échanger sur les grandes orientations pastorales que nous voulons porter tous ensemble dans les années à venir et sur les décisions qui devront être prises pour aller dans ce sens.

            Dans le même esprit, Monseigneur Aumônier a accepté que le Père Jean-Davy, prêtre étudiant, aujourd’hui au service de la paroisse de Verneuil-Vernouillet et logeant à Vaux, vienne habiter avec moi au presbytère de Triel à compter de septembre, et qu’il partage son temps de ministère entre nos deux paroisses, en particulier au service de la pastorale des jeunes et des familles. Un certain nombre le connaissent déjà. Je me réjouis avec vous de cette future collaboration et de l’aide précieuse qu’il va pouvoir nous apporter.

            Je profite de ces quelques mots pour remercier en votre nom les membres de l’EAP qui nous quittent après de nombreuses années de bons et loyaux services : Amélie, Véronique, Julie et Marine. J’en profite aussi pour accueillir dans la joie les nouveaux membres qui rejoignent le bord pour prendre leur suite : Perrine et  Michèle. Et je remercie Anne et le Père Baudoin qui assurent la continuité entre les deux équipes. Nous aurons la joie de remercier les uns et d’accueillir les autres comme il se doit en septembre au cours de l’une de nos trois séries d’apéritifs de rentrée. Cela nous permettra aussi de nous retrouver pour commencer ensemble l’année du bon pied !

            Je vous souhaite à tous un bel été et vous assure de ma prière constante pour chacun de vous ! Que Dieu vous bénisse et vous donne sa joie !

Père Eric